[Jérémy] Pourquoi j’aime WindowsPhone

iconestore_livetileguillaume

Tout d’abord, je tiens à signaler que mon but n’est pas ici de dire que le système d’exploitation de Microsoft est le meilleur et de dénigrer les autres. Nous avons la chance d’avoir trois systèmes différents, avec leur force et leur faiblesse. L’essentiel est de savoir quels sont nos besoins et d’avoir conscience de ce que nous proposent les différents systèmes. Je n’ai même jamais souhaité voire Microsoft supplanter Apple (pour Android ça va être dure :D). Non, je souhaitais juste que Microsoft arrive à avoir des parts de marché suffisamment grandes pour que Windows Phone ne connaisse pas un destin à la web os (système d’exploitation mobile développé par HP, mort dans l’œuf malgré toutes ses qualités). Et force est de constater que Microsoft est en train de gagner son pari. Aujourd’hui, Windows Phone est le système d’exploitation qui connais la plus grosse croissance (normal quand on démarre de zéro :D). Il se place sur le plan mondial en 3éme position, Android domine allégrement avec environ 70% du marché, Apple est second avec 15% et Microsoft juste derrière avec 10%. Microsoft est même devant Apple dans certains pays comme en Italie ou au Mexique. Microsoft a selon moi sorti un OS intelligent à la croisée entre iOS et Android tout en allant plus loin sur bien des points. Le but est de proposer un os réactif, simple d’utilisation et qui nous soit vraiment utile au quotidien. Je pense vraiment que Microsoft a réussi à atteindre ces objectifs et je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

L’INTERFACE

Petite rétrospective. Il y a 3 ans, Microsoft sortait son nouveau système d’exploitation pour smartphone, Windows Phone. Son interface novatrice a été comme un vent de fraicheur pour moi, dans un monde où les deux systèmes d’exploitation dominant le marché se ressemblaient énormément sur ce point précis. En effet, sur iOS comme sur Android, l’interface est une succession de grille d’icône.

Sur Windows Phone, la philosophie est différente. On ne parle pas d’icône mais de tuiles dynamiques en bon français (livetile en Anglais d’où le nom de notre podcast que vous retrouverez ici ). Quelle est la différence? Bien que les choses aient un peu évolué, une icône est un petit carré d’une image fixe représentant l’application. Elle peut parfois être assortie d’une notification qui vous donne une information sommaire. Une tuile dynamique est une icône à deux faces (comme une pièce de monnaie avec un côté pile et un côté face) dont vous allez pouvoir choisir la taille (3 tailles disponibles) et qui vous donne de l’information enrichie et ce dès votre écran d’accueil. Le principe est que plus vous choisissez une taille importante plus vous aurez d’informations. Prenons quelques exemples concrets.

voici l’icône téléphone chez Apple :

phoneios phoneios2

Comme vous pouvez le voir, la seule information que vous pouvez avoir avec cette icône est le nombre d’appels en absence.

Voici maintenant l’icône téléphone sur Windows Phone dans sa taille moyenne et dans sa grande taille

phonewp0 phonewp

En petite taille et en taille moyenne, la tuile vous indiquera le nombre d’appels en absence comme sur iOS. Mais en grande taille, elle vous indiquera en plus le nom du dernier contact qui vous a appelé ainsi que l’heure de ce dernier appel.

Pareil pour les mails. Sur iOS, vous aurez le nombre de mails non lu comme vous pouvez le voir ici :

mailios

Sur Windows Phone, vous aurez également cette information sur les tuiles petites et moyennes. Mais si vous optez pour la grande, vous aurez en plus le contact qui vous a envoyé ce mail ainsi que l’objet et le début du mail comme illustré ici :

mailwp

En bref, cette nouvelle interface est un gain de temps au quotidien car nous n’avons pas besoin de rentrer dans l’application pour y voire du contenu. Vous aurez noté que je n’ai volontairement pas parlé d’Android car la donne est différente. En effet, Android propose les widgets qui à l’instar de Windows Phone vous donne également de l’information enrichie et ce sur le même principe que sur Windows Phone. Mais il y a plusieurs différences à noter. Tout d’abord, les icônes sur Windows Phone respectent une même charte graphique (appelé flat design et modern UI j’y reviendrais sans doute plus tard). On peut adhérer ou pas à cette interface, c’est une histoire de goûts. Mais ceci a le mérite de proposer une certaine cohérence et une certaine harmonie à l’ensemble. Sur Android, ce n’est pas le cas. Les développeurs peuvent donc faire comme bon leur semble. . Android est beaucoup, mais alors beaucoup plus personnalisable que Windows Phone et iOS. C’est une des raisons qui fait sur Android, on peut trouver à boire et à manger. Encore une fois, tout ceci est totalement subjectif, mais grâce à cette personnalisation (et aux launchers), vous allez retrouver des interfaces qui peuvent être à tomber par terre comme ici :

assassin_s_creed___abstergo_theme__android__by_thenbt-d6rlhhr

Mais aussi des interfaces toutes pourries comme là :

badthemeandroid

Si vous souhaitez utiliser les widgets sur Android ET avoir une interface jolie et fonctionnelle, vous allez y passer du temps…Beaucoup de temps. En gros, Android c’est bien, mais il faut mettre les mains dans le cambouis. De plus, les widgets sur Android sont énergivores au contraire des tuiles sur Windows Phone. La raison est simple, sur Android c’est l’application qui fait tourner le widget (et donc prend de la ressource) sur Windows Phone, c’est l’OS.

Mais les différences dans l’interface ne s’arrêtent pas là. Comme je l’ai déjà dit, sur iOS et Android (de base), votre écran d’accueil est une grille d’icone. Toutes les applications que vous allez installer apparaissent sur votre écran d’accueil, y compris celles que vous n’utilisez que rarement voire pas du tout. Bien que vous pouvez créer des dossiers, le résultat est que vous allez vite vous retrouver avec un écran d’accueil très chargé et illisible. Sur Windows Phone (et Windows 8) le principe est totalement différent. Lorsque vous téléchargez une application, elle n’apparaitra pas sur votre écran d’accueil. Pour se faire il faut le faire manuellement. Le but est de n’épingler (action de mettre une application sur son écran d’accueil) que les applis que l’on utilise le plus. Ceci couplé à la possibilité de choisir la taille de la tuile fait que vous aurez un écran d’accueil plutôt joli, qui va à l’essentiel, épuré et par conséquent très efficace.

La subtilité va même beaucoup plus loin. Vous pouvez si vous le souhaitez n’épingler qu’une partie de l’application. Exemple. Imaginons que vous ayez téléchargés Facebook, mais que votre principale utilisation de Facebook est la partie message privé. Sur Windows Phone vous pouvez choisir de n’épingler que cette partie de l’application. Pratique non?

Voilà pourquoi sur l’interface j’ai trouvé que Windows Phone était un os absolument moderne.

EN UTILISATION

Les différences entre Windows Phone et la concurrence ne s’arrête pas à l’interface. Je vais tout de suite relativiser la partie qui va suivre. Elle est de moins en moins vrai car encore une fois, la concurrence a dans ces dernières versions beaucoup copié Windows Phone sur ce point.

La philosophie de base sur iOS et Android c’est une appli pour un usage. Sur Windows Phone, on parle de hub. Je vais essayer de bien détaillé ce point en étant le plus clair possible car c’est pour moi l’un des points les plus intéressant de Windows Phone mais aussi l’un des plus difficile à expliquer.

Un hub c’est le regroupement d’un ensemble d’application qui répondront à un usage commun. Le mieux pour comprendre est de donner un usage concret. Depuis le début le hub message sur Windows Phone intègre en natif l’ensemble des réseaux sociaux. Sur iOS ou Android, si vous voulez communiquer avec quelqu’un, vous allez d’abord réfléchir de la manière suivante : quelle application vais-je utiliser? Vais je le contacter par sms, sur Facebook Messenger, Skype (qui a remplacé Messenger qui n’existe plus), LinkedIn?…Une fois que vous aurez déterminé la manière dont vous allez contacter votre correspondant là seulement vous allez écrire votre message. Si par exemple vous privilégiez la communication par Facebook, mais que vous voulez être certain que votre contact a le message dans les meilleurs délais, cela va vous obliger à ouvrir l’appli Facebook pour voir si votre contact est connecté actuellement. Sur Windows Phone la démarche est inverse. Vous n’avez pas besoin de vous en soucier puisque toutes ces applis sont non seulement intégrées en natif mais en plus font partie du même hub. Donc votre démarche sera la suivante : écrire votre message, puis l’envoyer en utilisant le canal approprié. L’avantage est que vous verrez tout de suite si votre contact est en ligne sur Skype ou Facebook par exemple et ainsi décidé par quel moyen lui envoyer. De cette manière, vous êtes quasi certain que votre interlocuteur prendra connaissance du message dans les plus brefs délais. Malin non? L’avantage est aussi que vous allez pouvoir commencer une conversation sur Facebook, puis la continuer sur Skype ou Facebook par exemple tout sera au même endroit. Vous ne perdrez pas le fil de la discussion. Sur les autres os, si vous faites ça, vous allez vous retrouver avec une partie de la discussion en SMS, une autre partie sur Facebook, une autre partie sur SKYPE etc…

messaging-screen-text-messaging

Un autre exemple concret, le hub contact. Sur les autres os, si vous voulez par exemple voire les derniers statuts Facebook de votre contact ou les dernières photos qu’il a postées, vous allez devoir ouvrir Facebook. Si vous voulez retrouver une conversation que vous avez eu avec lui, vous allez vous demander “ah zut, c’était sur quoi déjà qu’on avait eu cette conversation?” afin de pouvoir ouvrir l’appli correspondante. Sur Windows Phone c’est différent. Vous allez dans votre hub contact et allez sur la fiche de votre contact et là tout y est en interface métro. Sa fiche bien entendu avec ses numéro de tel, fax, mail etc. comme sur les autres os…Mais aussi son dernier post sur Facebook, ses albums photos qu’il aura mis en ligne, et l’historique de la manière dont vous avez communiqué avec. Les appels et les conversations. Qu’elles aient été faites sur Facebook, Skype Messenger etc…Vous n’avez pas à vous poser la question.

wp_ss_20131231_0003 wp_ss_20131231_0004 wp_ss_20131231_0005 wp_ss_20131231_0006

Tant qu’on est sur la gestion des contacts je vais vous parler d’un des aspects qui me séduit le plus sur Windows Phone, les salons. Sur Windows Phone comme sur les autres os (j’ai un doute pour iOS), vous pouvez créer des groupes. Cela vous permet de mieux gérer vos contacts par catégorie (amis, famille, travail…). De cette manière vous pouvez par exemple envoyer un sms au groupe afin que tous les membres qui le compose le reçoit.

Cool. Mais sur Windows Phone les salons vont beaucoup plus loin. Grâce aux salons, vous allez pouvoir partager dans un espace privé un calendrier, des photos, des notes, et une conversation de groupe (cela utilise Skype). C’est l’une des parties que j’utilise le plus avec mes compères de LiveTile. Bon avec mes amis je ne l’utilise pas car j’ai envoyé des invitations mais à priori ils ne comprennent pas l’intérêt. Pourtant c’est hyper pratique et hyper simple d’utilisation . Il n’y a qu’un lien à cliquer.

Voici à quoi ressemble notre salon dans LiveTile:

wp_ss_20131231_0010 wp_ss_20131231_0012 wp_ss_20131231_0007 wp_ss_20131231_0008 wp_ss_20131231_0009

Là on partage les dates de nos prochains enregistrement, quand on les a défini bien sûr 😀

wp_ss_20131231_0007

Ici les photos des événements auxquels on participe ou juste des photos fun

wp_ss_20131231_0008

Là les notes on ne s’en sert pas beaucoup mais ça peut toujours servir

wp_ss_20131231_0009

Et enfin là nos conversations.

wp_ss_20131231_0012

On pourrait imaginer d’autres usages notamment dans le milieu familiale. Vous partagez ce salon avec votre conjoint et elle connaitra vos horaires de travail grâce au calendrier (et vice versa), vous partagerez les photos des enfants, vous partagerez des notes qui peuvent par exemple être une liste de courses etc. etc…A savoir que les notes utilisent one note une application de la suite office l’un des points forts de Windows Phone mais j’y reviendrais plus tard.

Un autre aspect qui me semble intéressant sur Windows Phone est de retrouver l’ensemble des services Microsoft sur les autres plateformes. Par exemple, pour leur solution de cloud (stockage en ligne de données), Apple utilise iCloud, Google a aussi son propre cloud et Microsoft passe par Skydrive. Je ne pense pas que l’on puisse dire que l’une des solutions soit meilleure que l’autre. Bien que j’aime beaucoup les web services de Google. Mais voilà, pour retrouver votre cloud iOS, il faut être sous mac ou tout du moins utiliser iTunes qui comme chacun le sait est une véritable usine à gaz sur pc (et encore vous ne retrouverez pas tout). Retrouver vos fichiers stockés sur le cloud de Google sur votre Windows Phone sera un véritable exploit également. Sur Windows Phone , tout ce que vous stockerez dans votre Skydrive sera facilement accessible que ce soit sur votre pc mais également sur iOS ou Android puisque l’application Skydrive est présente partout.

ET LES APPLICATIONS???

-Ouais Windows Phone c’est pourri, y’a rien sur le store.

-ah bon? Je peux peut être t’aider qu’est-ce que tu cherches?

-bah…je sais pas.

-ah ok.

Voilà un peu le genre de conversation que je peux entendre ici ou là. Alors soyons clair, mon but n’est pas de dire qu’on trouve tout sur Windows Phone . Mais chaque jour qui passe est un jour qui nous éloigne un peu plus de ces idées préconçues. Bien sûr, il y a encore des manques, je pourrais vous en citer. FLIPBOARD ou VLC par exemple. Mais est-ce suffisant pour juger que le store de Microsoft est “pauvre”?

Déjà, il faut un peu se remettre dans le contexte. Windows Phone est un OS relativement jeune si on le compare à IOS et Android. Ce qui explique en partie qu’il soit moins fournis que la concurrence. Mais 500 nouvelles apps apparaissent en moyenne chaque jour sur le store. Aujourd’hui, les services les plus importants font ou ont fait leur arrivé sur le store de Microsoft comme Instagram par exemple.

De plus, je pense qu’il est un peu réducteur de juger de la qualité d’un store juste sur le nombre d’application, la qualité des apps ça compte aussi. Loin de moi l’idée de dire que l’on a les meilleurs applis des 3 OS. Pour autant, si je reprends INSTAGRAM par exemple qui vient d’arriver, c’est bien, ça peut permettre de rassurer une partie du grand public. Pourtant, une alternative existait déjà depuis pas mal de temps avec 6tags, fait par un petit développeur indépendant :D qui s’appelle Rudy Huyn. Cette app est considérée à juste titre comme largement meilleur que l’app officielle et peut être même comme la meilleur app Instagram de tous les OS mobiles. C’est une référence au même titre que podcast addict sur Android pour la gestion des podcasts.

Les applications Nokia sont aussi juste excellentes. opter pour un Windows Phone c’est avoir les services de cartographie de Nokia sans doute les plus aboutit, et je ne peux résister à l’idée de vous présenter quelques une des apps made in Nokia, sans doute plus utiles que les innombrables coussins péteurs des autres stores (troll inside :D). Si vous voulez vraiment savoir ce que j’en pense vous allez devoir écouter notre podcast :p.

Nokia drive :

  • Avec HERE Drive, vous disposez gratuitement d’un système de navigation dans votre pays ou votre région. Vous pouvez élargir la couverture à l’ensemble des pays pris en charge à travers le monde, sans quitter l’application. Avec HERE Drive+, vous disposez par défaut d’une couverture mondiale.
  • Aucune connexion en ligne n’est nécessaire : pré chargez les cartes avant de partir en voyage et utilisez l’application hors connexion pour économiser les frais de données
  • Recevez en temps réel des informations sur les incidents et les conditions de circulation sur vos itinéraires habituels à l’aide de Mes trajets. Mes trajets est disponible pour certaines régions à travers le monde. Des régions supplémentaires sont constamment ajoutées.
  • Recherchez l’endroit où vous avez garé votre véhicule, soit sur la carte, soit en regardant à travers le viseur de la caméra avec LiveSight
  • Évitez certains types de routes, notamment les routes à péage, les routes non pavées ainsi que les ferries et les tunnels
  • Sauvegardez vos lieux favoris et les avoir à disposition dans toutes les applications HERE et here.com : enregistrez le lieu dans votre compte Nokia

drive

Depuis quelques temps déjà, Nokia DRIVE+ a évolué et propose notamment le GPS Indoor. Cela vous permet d’afficher une carte intérieure de bâtiments et de lieux publics comme les musées ou les centres commerciaux par exemple. Cela marche même sur les bâtiments à plusieurs étages et vous pouvez aussi rechercher une boutique en particulier ou les services comme les ascenseurs les distributeurs etc…. Le GPS vous guidera jusqu’à elle. Comme je suis gentil, je vous ai fait quelques screens d’Euralille ci-dessous :

wp_ss_20131231_0013 wp_ss_20131231_0014 wp_ss_20131231_0015

Nokia transport :

Fonctions clés de Nokia Transport

  • Ce logiciel est destiné au Nokia Lumia 510, 610, 610C, 610 NFC, 710, 800 et 900.
  • Obtenir les horaires portes à portes en combinant différents modes de transports publics
  • Planifier votre itinéraire pour un jour à venir : définissez l’heure de départ
  • Rechercher la liste des stations et arrêts proches, ainsi que les horaires pour chacun d’eux
  • Savoir où descendre : mémorisation des arrêts et des stations le long de l’itinéraire et affichage de l’heure d’arrivée à la station de destination
  • Voir votre itinéraire sur une carte et l’utiliser pour trouver votre chemin dans les parties piétonnes de votre trajet
  • Rechercher vos destinations récentes dans l’affichage de l’historique et épingler les destinations les plus fréquentes dans l’écran d’accès de votre téléphone

Là sur l’image c’est en Anglais mais toutes ces apps sont bien sûre traduites en français.

nokiatransport

Nokia here maps :

Quelle que soit la façon dont vous voyagez, en voiture ou à pied, HERE Maps vous indique les trajets les plus malins dans la ville avec des cartes disponibles pour 95 pays. Ces cartes sont téléchargeables* pour vous aider à trouver votre chemin dans les lieux où votre mobile ne capte aucun signal. Grace à LiveSight, HERE Maps vous apporte en plus la réalité augmentée pour que vous puissiez voir où aller en suivant les indications visuelles sur votre écran. Comme les villes ne sont pas simplement des rues, HERE Maps vous permet également de vous repérer à l’intérieur de lieux tels que des centres commerciaux et des stations de transports en commun dans 45 pays. *Téléchargement des cartes via Wifi.

City Lens :

Cette application vous permettra de savoir en réalité augmenté quels sont les commerces, les lieux publics, les lieux importants qui sont autour de vous. Idéal quand vous faites du tourisme.

citylens

On ne peut pas non plus parler des applications propres à Microsoft et je pense notamment à deux choses : office pour le travail et le Xbox live pour le divertissement.

OFFICE :

Microsoft Office Mobile inclut des versions mobiles des applications Microsoft Office conçues pour votre téléphone. Tout ce dont vous avez besoin figure dans le hub Office sur votre téléphone.

Hub Office

Consultation de documents sur votre téléphone

La consultation de documents Microsoft Office est probablement l’un des principaux usages que vous ferez d’Office Mobile sur votre téléphone. Par exemple, si quelqu’un vous envoie un document par e-mail, le partage sur SkyDrive ou le publie sur un site Microsoft SharePoint en vous demandant votre avis, vous pouvez le consulter et y ajouter des commentaires. Lorsque vous avez terminé, vous pouvez le renvoyer par e-mail, l’enregistrer sur Skydrive ou l’enregistrer de nouveau sur le site SharePoint à partir de votre téléphone. Pour faire le travail, vous ne devez pas attendre de rentrer au bureau ni disposer d’un ordinateur portable et d’une connexion sans fil.

Édition en déplacement

Office Mobile vous permet également d’éditer des documents et des notes Office sur votre téléphone. C’est très utile pour modifier certains détails à la dernière minute. Vous pouvez aisément corriger une faute de frappe dans un document Word, ajouter un chiffre de dernière minute dans un classeur Excel, modifier légèrement une présentation PowerPoint ou prendre rapidement une note dans un fichier OneNote. Vous pouvez même commencer un nouveau document Word, un classeur Excel ou une note sur votre téléphone. Pour plus d’informations sur la manière de procéder, consultez les rubriques Utilisation de Microsoft Word Mobile, Utilisation de Microsoft Excel Mobile, Utilisation de Microsoft PowerPoint Mobile ou Utilisation de Microsoft OneNote Mobile.

Maintien de la synchronisation

Vous pouvez maintenir la synchronisation entre vos fichiers Office et Skydrive. Après que vous avez ouvert une session avec un identifiant Windows Live ID sur votre téléphone, les notes que vous prenez sur celui-ci sont automatiquement synchronisées sur Skydrive. Vous pouvez également enregistrer vos documents Word, classeurs Excel et présentations PowerPoint directement sur Skydrive. Skydrive vous permet d’accéder à vos notes et documents les plus récents à partir de votre téléphone ou ordinateur. Pour plus d’informations sur la synchronisation de documents avec Skydrive à partir de votre téléphone, consultez la rubriqueSynchronisation de documents avec Skydrive.

Si votre organisation utilise un site Microsoft SharePoint, vous pouvez ouvrir et modifier des documents sur le site directement à partir de votre téléphone. Lorsque vous apportez des modifications à un document et les enregistrez sur votre téléphone, les personnes disposant des autorisations appropriées peuvent les voir dans le document archivé sur le site. De même, si quelqu’un d’autre modifie le document, vous pouvez accéder à sa dernière version de façon à disposer d’une copie parfaitement à jour. Cela vaut également pour les documents archivés sur les sites SharePoint Online accessibles à l’aide de Microsoft Office 365. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Utilisation de Microsoft SharePoint Workspace Mobile.

Édition ultérieure sur votre ordinateur

Si vous avez enregistré vos documents et notes ailleurs (sur Skydrive, sur un site SharePoint ou dans un fichier joint à un e-mail), vous pouvez continuer à les modifier sur votre ordinateur en utilisant Microsoft Office 2010 ou Microsoft Office Web Apps dans votre navigateur Internet. Ces outils offrent également bien d’autres fonctionnalités qui vous permettent de faire bien d’autres choses à l’aide de votre ordinateur.

Sachez aussi que les français ont d’après les statistiques 32 applications téléchargés en moyenne sur leur mobile et ne se servent quotidiennement que de 7 d’entre elles. Je pense que ça fait relativiser l’importance du store. Avoir un store fournit, c’est important pour faire venir les gens. Mais après concrètement dans le quotidien, l’importance est toute relative.

Xbox live :

Avec Windows Phone et Xbox LIVE, votre expérience de jeu s’étend au téléphone, à l’ordinateur et à la console Xbox. Vous pouvez jouer en solitaire ou avec des amis, consulter vos scores et continuer à accumuler des succès en déplacement.

Hub Jeux
  • Collection – Accédez à tous vos jeux au même endroit, y compris aux jeux Xbox LIVE et à ceux en version d’essai.
  • Xbox LIVE – Consultez votre profil de joueur, vérifiez vos succès, personnalisez votre Avatar, modifiez les informations de votre compte, etc.
  • Requêtes – Affichez les invitations à jouer de vos amis, ou suivez les jeux en cours à l’aide des notifications de tour de jeu.
  • À la une – Lisez les actualités, conseils et tendances en matière de jeux publiés par l’équipe Xbox LIVE.

LES APPAREILS

Certes, on choisit un OS, mais on choisit aussi un appareil. Et quand on parle Windows Phone , on parle forcément de Nokia. En effet, la firme Finlandaise représente plus de 90% des Windows Phone sur le marché. Pourquoi Nokia est-il si omniprésent sur Windows Phone ? Petit retour en arrière.

Le 21/09/2010, la firme Finlandaise, en perte de vitesse change de PDG. C’est STEPHEN ELOP, un ancien de chez Microsoft, qui dirigera désormais la société. D’importants choix stratégiques seront fait, et parmi eux, le plus important concerne la stratégie à adopter pour l’avenir de Nokia dans le domaine de la téléphonie.

Fallait-il essayer de développer son propre OS en sachant qu’il y a maintenant 3 acteurs majeurs sur le marché doté d’une puissance financière autrement plus énorme que celle de Nokia? L’expérience du géant Samsung avec Bada a montré qu’il serait très difficile de redresser la barre de cette manière.

Fallait-il développer sur Android, alors même que Samsung est omniprésent sur cet OS et que Google développe maintenant ses propres smartphones avec la gamme Nexus? Les dirigeants de Nokia ont sans doute eu peur que leurs produits ne soient qu’un appareil de plus sur un marché Android déjà saturé et d’être noyer dans la masse entre les LG, Sony, HTC…

Restait donc l’option Windows Phone , un OS assez jeune, différenciant, avec d’autres constructeurs qui n’ont pas véritablement montrés de volonté de véritablement s’investir. En effet, si quelques marques ont bien sortis quelques appareils sur Windows Phone , on ne peut pas dire qu’elles aient fait en sorte de sortir leur meilleur modèle, réservant ceux-ci pour le marché d’Android. La décision fût assez logiquement prise pour Nokia de tout miser sur Windows Phone .

Leur stratégie était simple. Proposer des produits d’excellentes qualités sur toutes les gammes, dotés d’une suite logicielle performante, et se différenciant de la concurrence sur plusieurs points, notamment le design coloré et la photo. La gamme Lumia digne héritière des Nokia N9 est née.

Dés lors, plusieurs mobiles ont vu le jour, mais si les Lumia 800 et 900 sous Windows Phone 7 (ancienne version) ont posés les bases, on peut estimer que Nokia a vraiment réussi à décoller depuis Windows Phone 8 et la sortie des Lumia 820, 920, et surtout 520. En effet, ce Nokia entrée de gamme représente à lui seul environ 26% de tous les Lumia sous Windows Phone 8 en terme de vente. Il faut dire que pour environ 150€ nu, il est difficile de faire plus séduisant que ce petit smartphone. Design séduisant et coloré, Nokia music, Nokia drive, finition plus qu’honorable, des smartphones d’une telle qualité se trouvent rarement en dessous de 300€ sur Android. Ajoutez à cela une expérience utilisateur sublimée par Windows Phone 8 et vous avez là la recette du succès de ce smartphone. Car Windows Phone est un OS parfaitement adapté pour ces appareils entrée de gamme dans le sens où il demande très peu de ressources. Vous aurez donc une fluidité et une réactivité toujours excellente même sur ces petits appareils. Nokia cible parfaitement le public visé avec cet appareil : les petites bourses, les jeunes et les primo accédant.

Pour autant, même si le succès n’est pas à la hauteur du 520, Nokia n’oublie pas le marché des moyens et haut de gamme. Les raisons du manque de succès sur ces gammes s’expliquent par plusieurs points. Tout d’abord, nous avons affaire sur ces segments à un public qui est déjà sur smartphone Android ou iPhone. Il est donc plus difficile de faire switcher des personnes qui sont habitués à un OS et qui ont déjà investi au fil des ans des sommes en achat d’applications qui peuvent parfois être conséquentes. Ensuite, les caractéristiques de ces smartphones n’étaient pas assez flatteuse comparé à la concurrence sur le plan marketing. Entendons-nous bien, comme déjà dit précédemment, Windows Phone est un OS hyper fluide déjà sur des terminaux bas de gamme. Inutile de vous dire que sur des modèles plus haut de gamme, l’expérience ne souffrait d’aucun défaut. Mais pour le grand public, lorsqu’on investit une certaine somme dans un smartphone haut de gamme, les caractéristiques présentent sur l’étiquette en boutique compte beaucoup, à tort. Les Windows Phone ont donc du mal à tenir la comparaison face aux processeurs dual-core assistés de 2 GO de RAM des Samsung et autres smartphones haut de gamme de chez Android en termes de vente. Pourtant, l’expérience utilisateur des Lumia les plus haut de gamme n’ont rien à envier aux Galaxy S3 et consort. Il n’en reste pas moins que les hauts de gammes de chez Nokia sont estimés par la presse et les utilisateurs comme d’excellents smartphones remportant de nombreux prix. Le Lumia 1020 par exemple a été élu smartphone de l’année par les lecteurs du journal du geek ainsi que meilleur photophone par de nombreux magasines.

Les statistiques montrent que les usages essentiels des utilisateurs de smartphone aujourd’hui sont la photo, la navigation et le jeu. Sur ces deux premiers points, Nokia peut se targuer d’être dans le haut du panier. Et comme je m’exprime en mon nom et que je ne suis pas journaliste, je n’ai pas un devoir d’objectivité. Je dirais donc en mon âme et conscience que Nokia est meilleur que la concurrence sur ses deux premiers point grâce au développement de la technologie PureView et à Nokia DRIVE. Sur le plan de la photo, le 920 apportait les meilleurs résultats sur la photo prise en basse luminosité et était le seul à être doté d’une stabilisation optique mécanique beaucoup plus efficace que la stabilisation optique logicielle de la concurrence. Avec le Lumia 1020, Nokia a apporté un capteur de 41MPX qui permet notamment un niveau de zoom impressionnant ainsi que le support du format RAW, bien connu des photographes professionnels, puisqu’il est le format non compressé référence en photographie. Cela permet un post traitement beaucoup plus poussé. Une première pour la photographie mobile.

J’aurais pu également parlé de la présence de certaines technos (présentent aussi sur certains Android mais absent des iPhones) comme les écrans sensitifs qui vous permettent d’utiliser votre smartphone même avec des gants ou encore de la recharge sans fil, mais je trouve que ce sont plus des technos de confort qu’apportant réellement des choses essentielles.

CONCLUSIONS

Pour bien illustrer où je situe Windows Phone par rapport à la concurrence, je vais parler de la manière dont la technologie NFC est implémentée dans les 3 OS majeurs car je trouve que cela résume assez bien la philosophie et les différences entre tous ces systèmes.

Le NFC késako???

le NFC, ou Near Field Communication (Communication dans un champ proche), est une technologie simple et intuitive qui vous permet d’utiliser votre téléphone portable à des fins innovantes. Un tag NFC peut être relié à des informations telles qu’une page Web, des réseaux sociaux et toutes sortes d’autres informations en général. Les autres domaines dans lesquels la NFC commence à évoluer sont le paiement, l’ouverture de porte avec des serrures sécurisées sans contact, la connexion à des ordinateurs et bien d’autres encore. Toutes ces actions ont quelque chose en commun, elles impliquent le placement de votre Smartphone (ou tout autre appareil NFC) à proximité (le N dans NFC) de l’élément avec lequel vous voulez interagir. La technologie NFC fait le lien entre le monde physique et le monde virtuel. En plaçant deux appareils près l’un de l’autre, une réaction virtuelle en découle. Bluetooth et Wifi n’ont pas cette facilité de mise en place. Ainsi, la principale caractéristique de la technologie NFC est la suivante: Elle est automatique! Il n’est pas nécessaire de lancer une application.

Personnellement, j’ai acheté sur Amazon des tags NFC (des autocollants) que j’ai programmé grâce à une application depuis mon smartphone. J’en ai mis un sur ma table basse (discrètement) qui me permet d’ouvrir automatiquement l’application freemote (télécommande de la Freebox). J’en ai collé un sur mon chevet qui me permet de passer automatiquement en mode avion (bah oui, une chambre c’est fait pour dormir). Et enfin, j’en ai mis un sur le support dans la voiture qui fait que l’application GPS s’ouvre automatiquement dès que je pose le smartphone sur sa base.

Maintenant que vous avez une image plus précise de ce qu’est cette techno, voyons comment elle fonctionne concrètement sur les 3 OS. Sur iPhone, c’est simple, la techno n’existe pas. Officiellement, Apple affirme qu’elle n’est pas assez intuitive et sécurisée. Mon opinion est qu’Apple ne souhaite pas l’implémenter car ils ne sont pas propriétaire de cette techno. C’est un peu la philosophie Apple, une fermeture à l’extrême qui fait perdre beaucoup d’intérêt à son OS. S’il est vrai qu’Apple a le souci de proposer une expérience clé en main, ultra sécurisée et simple d’utilisation, je trouve qu’ils poussent le concept beaucoup trop loin. Avoir un produit simple c’est bien, avoir un produit simpliste et limité dans ses usages c’est pas top. La force d’Apple réside dans son écosystème, c’est l’OS qui jouit du store le plus développé à l’heure actuel bien que cette vérité soit de moins en moins vrai puisque les stores de la concurrence grandissent à vitesse grand V. Mais en terme d’OS pur, IOS est sans doute le système le moins performant.

Que ce serait-il passé si j’avais maintenant utilisé la techno NFC sur Android? Eh bien, concrètement, j’aurais pu aller beaucoup plus loin que sur Windows Phone . Avec un seul tag, j’aurais pu créer des “macros”, c’est à dire une succession d’action, alors que sur Windows Phone un tag = une action. De plus, sur Windows Phone , lorsque vous posez votre smartphone sur le tag, un pop-up de confirmation vous demande votre autorisation pour lancer l’application souhaité, ce qui n’est pas le cas sur Android. Génial me direz-vous! …Ça dépend, car pour créer ces macros, ça ne sera pas aussi facile et intuitif que sur Windows Phone . De plus, le pop-up de confirmation présente sur Windows Phone qui peut vous paraitre comme contraignante est en fait un élément de sécurité. Android ne se soucie pas de cette sécurité, laissant le soin à l’utilisateur de tout contrôler lui-même, tout le contraire de ce que je demande à un smartphone. Autant dire qu’il faut vraiment savoir où l’on met les mains. Un autre inconvénient de cette ouverture à l’extrême est qu’Android est le système le moins sécurisé des 3. En effet, alors que les malwares, les virus et les failles de sécurité sont quasi inexistant sur l’OS de Microsoft et d’Apple, ces problèmes sont assez courants sur l’OS de Google. Vous l’aurez compris, la contrepartie de cette ouverture est qu’il faudra beaucoup plus mettre les mains dans le cambouis si on veut avoir une jolie interface qui soit fonctionnelle, et faire régulièrement des maintenances pour jouir d’une bonne expérience. Je ne serais pas tout à fait objectif (mais le suis-je vraiment :D) si je n’admettais pas que Google a fait beaucoup d’efforts sur les dernières versions pour rendre l’utilisateur plus user friendly (on va traduire ça par grand public). Cela dit, je comprends que des utilisateurs “avancés” optent pour Android et se sentent à l’étroit sur les autres plateformes, il faut juste être conscient de où on met les pieds.

Et Windows Phone dans tout ça? Eh bien, selon moi, on est dans le meilleur des deux mondes. Cela dépend tout de même de ce que l’on attend de son smartphone. Mes attentes sont d’avoir un appareil qui va me faciliter la vie au quotidien, qui sera agréable à utiliser, fonctionnel et efficace, sans trop vraiment me prendre la tête en me demandant comment ça marche. Microsoft fait des choix pour l’utilisateur. Si parfois on peut se sentir frustré de ne pas avoir certaines fonctionnalités d’Android, il est agréable de sentir que ces choix se font toujours dans le but de nous faciliter la vie tout en me sentant en sécurité. Sur mon Windows Phone , je me sens comme dans une sorte de cocon doux et agréable :D. Pour autant, Microsoft fait preuve de plus d’ouverture qu’Apple et n’hésite pas à implémenter certaines technos qui selon moi le rendent infiniment plus efficace.

Une autre raison dont je n’avais pas conscience au début fait que je suis encore plus satisfait d’être sur Windows Phone aujourd’hui. Depuis de nombreuses années maintenant, tous ces mastodontes ne rêvent que d’une chose : être présent sur tous nos écrans afin de nous proposer une expérience unifiée (et par là même de nous enfermer dans un écosystème ne nous leurrons pas). A l’heure actuelle, les principaux écrans sont le smartphone, la tablette, le pc, la télévision et dans une moindre mesure, les solutions embarquées de GPS dans les voitures. Si l’on en revient sur le marché du smartphone à part entière, on peut estimer que Microsoft est en effet un outsider. Mais si l’on prend le marché plus globalement en regroupant tous ces secteurs, on se rend vite compte que c’est Microsoft qui a une longueur d’avance sur la concurrence.

En effet, si l’on prend Apple, Mac bien qu’en progression reste bien loin derrière le PC. Quant au marché de la télévision, l’Apple TV (l’accessoire à brancher à la télé) est un bide. Cela fait maintenant des années que l’on entend qu’Apple va sortir sa propre TV connectée. Malgré la puissance financière du groupe, celle-ci n’est toujours pas présente et notamment à cause des négociations très ardue avec les fournisseurs de contenus, les majors et autres.

Pour Google, le groupe est omniprésent sur internet que ce soit par son moteur de recherche ou ses web services. Mais en ce qui concerne le hardware (les machines), les chromebooks ne représentent absolument rien à l’heure actuelle en termes de part de marché. Quant à la télévision, le bide de la Google TV est peut être encore plus grand que chez Apple.

Et où se situe Microsoft dans tout ça? Comme déjà dit, sur le marché des smartphone et des tablettes, Microsoft est pour l’instant en retrait mais grandit très vite. Sur le marché des ordinateurs, il n’est pas besoin de préciser que Microsoft est de loin le leader mondial avec Windows. Quant à la télévision, la porte d’entrée qu’a empruntée Microsoft est différente des autres. Microsoft a choisi de s’imposer sur nos écrans de télé par le jeu vidéo et la Xbox. Si la première Xbox ne faisait que console de jeux, Microsoft a donné à sa Xbox 360 une orientation très multimédia. Aujourd’hui est sortie la Xbox one et cette volonté d’un appareil tout en un est encore plus marquée. Non seulement, l’interface est quasi la même sur celle sur Windows Phone et Windows 8, mais en plus, vous allez y retrouver des applications se rapprochant très fortement du monde PC comme Skype ou Skydrive. Microsoft a donné également à sa console une orientation de box internet. Si cela peut vous paraitre désuet chez nous, cette stratégie est beaucoup plus intéressante outre Atlantique.

Je finirais enfin par une petite mise en garde. Mon but n’est pas de vous convertir. Mais si j’ai pu susciter un tant soit peu la curiosité chez certains d’entre vous, j’en serais heureux. Il faut tout de même savoir que si vous êtes formaté depuis plusieurs années à IOS ou Android, il y a de fortes chances que vous soyez déroutés voire même déçu de Windows Phone , tant l’OS est différent. Il faudra, si vous voulez vraiment lui donner une chance faire preuve de patience afin de réellement prendre conscience du bonheur que c’est au quotidien, mais si vous arrivez à passer ce cap, il y a fort à parier que vous aurez beaucoup de mal à retourner sur les autres OS.

Article source : http://livejtam.wordpress.com/2013/12/30/pourquoi-jaime-windowsphone/