Intel dévoile enfin l’intégralité de la gamme de processeurs Kaby Lake

Il en aura fallu du temps à Intel pour dévoiler la totalité de sa « nouvelle » gamme de processeur Kaby Lake, ainsi que la nouvelle nomenclature des modèles. Le fondeur ne l’a en effet dévoilé qu’hier, ce qui a aussi permis aux nombreux sites traitant de l’actualité informatique de publier leur divers tests, mais j’y reviendrai.

Ainsi, les Kaby Lake sont, comme les Skylake, gravés en 14 nanomètres ce qui n’induit au final qu’une optimisation de l’architecture et des jeux d’instructions. La firme de Santa Clara en a aussi profité pour augmenter la fréquence de ses CPU.

Le détail de la gamme est assez touffu d’ailleurs avec 4 grandes familles, elles-mêmes subdivisées suivant leurs enveloppes de consommation respectives et les terminaux visés.

Plusieurs nouveaux chipsets ont été aussi présentés pour supporter la nouvelle architecture, dont les remplaçants des H170 et Z170, respectivement H270 et Z270.

Alors, cela signifie-t-il pour autant qu’il faudra changer sa carte-mère pour utiliser les nouveaux Intel Kaby Lake ? A l’heure actuelle, de nombreux constructeurs proposent des mises à jour de BIOS/UEFI, comme Asus, MSI, Gigabyte (gamme complète des cartes-mères des séries 1xx) ou ASRock (seuls une partie de la gamme est concernée). Donc en toute logique, vous pourrez vous acquitter de la patente pour vous offrir un CPU Intel Kaby Lake sans devoir repasser par la caisse pour une carte-maman.

Et qu’en est-il de l’efficacité de ces nouveaux processeurs ? Nos confrères de Cowcotland ont testé les 7600K et 7700K et bien qu’il y ait une petite progression au niveau de la productivité, il semblerait qu’ils soient moins efficaces en jeu, tout du moins pour le i5. Par contre, du fait de l’augmentation de fréquence et la non-révision du processus de gravure, toujours en 14 nm, ils chauffent et consomment un peu plus. Rien de rédhibitoire néanmoins.

Donc mon conseil pour l’instant, si vous êtes avec un processeur en Skylake, gardez-le, vous ne gagneriez que quelques miettes. Par contre, si votre PC est équipé de gammes plus anciennes, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Et pour ce qui est de la prochaine génération de processeurs Intel, Cannonlake, gravés en 10 nm, elle devrait vraisemblablement arriver cette année. Elle avait été retardée par le fondeur du fait d’un certain ralentissement du marché PC, mais aussi de la redéfinition de sa roadmap et des processus d’optimisations : nous sommes passés d’un cycle Tick-Tock (finesse de gravure, optimisation) à un cycle en 3 temps.

Sources : Intel via MSPowerUser, NextInpact, Cowcotland (1)(2), Silicon

A propos de l'auteur

Développeur .Net et vrai dingue de l'actualité Microsoft, je m'éclate à écrire des articles traitant de cette dernière.